Environnement

HAROPA PORT, acteur engagé de la décarbonation sur l'axe Seine

La Tribune et Régions de France s’associent dans le cadre de la deuxième édition du Forum « Transformons la France » au cœur des régions consacrée cette année à la souveraineté industrielle. Olivier Ferrand, directeur des flux et des filières de HAROPA PORT, participe à ce forum sur le thème du Fret décarboné : où va l'axe Seine ? L'occasion de faire le point sur toutes les actions du premier port de France.
- HAROPA PORT (siège social)

Publié le

Responsable et engagé, HAROPA PORT participe à la lutte contre le changement climatique en s’inscrivant dans la stratégie nationale bas-carbone (SNBC) conduite par la France pour atteindre la zéro émission nette à horizon 2050. Objectif : réduire les émissions de gaz à effet de serre des activités portuaires. Un objectif inscrit au projet stratégique à l'horizon 2025.

La vallée de la Seine : un territoire en pleine transformation 

La vallée de la Seine représente 15 % des émissions de CO2 en France. Grâce à ses atouts (fleuve, réseau d’oléoducs et gazoducs) et une prise de conscience collective des acteurs privés/publics, la région est une terre de réflexion et d’expérimentation privilégiée pour la décarbonation. 

Dans ce contexte, HAROPA PORT a pour ambition de développer un corridor logistique et industriel décarboné. 

Les actions engagées en faveur d’un fret décarboné

  • Renforcer l’utilisation des modes de transport ferroviaire et fluvial massifiés en proposant aux acteurs de la chaîne logistique des solutions sur mesure et faire basculer les flux routiers vers :
    ⇒ le fer avec plus de 65 services ferroviaires hebdomadaires vers 15 destinations ; et des projets en cours pour accompagner du fret ferroviaire sur l’axe Seine.
    Exemples :  le lancement d’un AMI fer ou la remise en service de la ligne Serqueux-Gisors qui offrira 12 allers-retours / jour aux opérateurs ferroviaires ;  le fleuve avec près de 40 services fluviaux hebdomadaires et des projets en cours pour accompagner la croissance du fret fluvial sur l’axe Seine.
    Exemples : le lancement de l’AMI fluvial , le renforcement des services sur les terminaux multimodaux existants, le projet de chatière  au Havre ou le projet PSMO , un nouveau port dédié au BTP.
  • Contribuer au verdissement des flottes fluviales et maritimes : avec l'implantation de bornes électriques et d’avitaillement en eau du Havre à Paris pour contribuer à verdir la flotte fluviale. Mais aussi, l'électrification des navires à quai afin de réduire leur empreinte environnementale.
  • Développer le recours aux énergies propres : avec l'avitaillement des navires en gaz naturel liquéfié (GNL) et le développement de stations multi-énergie (GNV / Bio-GNV / GNL).

Forum « Transformons la France » le 13 octobre 2022
Table ronde Fret décarboné : où va l'Axe Seine ? 10h50


♦ Olivier FERRAND – Directeur des flux et des filières de HAROPA PORT
♦ Jean-Olivier MARTIN – Directeur régional d’Enedis en Normandie
♦ Dominique RITZ – Directeur territorial pour le bassin de la Seine des Voies Navigables de France (VNF)
♦ Florence ROBINET-GUENTCHEFF – Directrice générale de LSN

Modérateur par Nathalie Jourdan, journaliste correspondante à La Tribune